- A la une, Egalité des Chances -

Nous luttons contre les inégalités dès la petite enfance

Les inégalités de développement entre les enfants se creusent dès la petite enfance. À quatre ans, un enfant pauvre a entendu 30 millions de mots de moins qu’un enfant issu d’un milieu favorisé. À trois ans les premiers maitriseront 1000 mots et auront développé une forte confiance en soi lorsque les seconds n’en maitriseront que 500. Avant même leur première année en CP, une forte proportion de nos enfants est déjà touchée par des difficultés que l’école peine souvent à résorber au cours des dix années suivantes.

Toute l’action de la majorité départementale est guidée par un objectif de réduction des inégalités sociales, plus on intervient tôt dans la vie des enfants, plus on réduit les inégalités dues à la naissance ou à l’environnement.

Nous consacrons près de 2 millions d’euros pour le soutien à l’accueil de la petite enfance. Nous accentuons nos efforts vers les territoires défavorisés et les plus vulnérables. Pour aller plus loin, nous innovons avec la formation « Parler bambin ». Cette formation destinée aux personnels de la petite enfance permet d’accompagner les plus petits dans leur apprentissage du langage. Elle les émancipe et permet ainsi une lutte concrète contre l’inégalité d’accès au langage propre la petite enfance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *