- Communiqués, Prises de position, Solidarité Territoriale, Solidarités Humaines - , , , , -

La majorité départementale affirme son attachement aux services publics

Les principales organisations de fonctionnaires ont appelé à une grève unitaire ce 22 mars. Nous apportons notre soutien aux revendications relatives à la défense des services publics notamment de proximité.

De nombreux services publics connaissent des difficultés récurrentes.              
Dans la fonction publique hospitalière, un récent article du Monde rapporte que le manque criant de places dans les hôpitaux augmente la mortalité de 30% pour les patients atteints de graves pathologies. La situation dans les  EHPAD, qui connaissent un manque de moyens humains et financiers pour apporter les soins nécessaires aux résidents, n’est pas moins alarmante malgré l’importance en Ille-et-Vilaine du soutien budgétaire du Conseil départemental.  La réforme annoncée de la SNCF quant à elle interroge sur le devenir des gares rurales, services publics essentiels pour un développement équilibré des territoires. Nous partageons ces inquiétudes et connaissons également des difficultés  inhérentes à la volonté du gouvernement d’imposer un budget contraint qui fixe l’évolution de nos dépenses de fonctionnement à  1,2%, soit 9 millions d’euros  alors que les seules dépenses relatives aux personnes âgées, au handicap et à la protection de enfance augmenteront à minima de 15 millions d’euros pour respecter les obligations qui sont les nôtres.

Nous appelons Emmanuel Macron et le Gouvernement à entendre un mécontentement grandissant chez nos concitoyens.  Nous sommes en session du 21 au 23 mars pour voter un budget ambitieux qui vise à conserver des services départementaux de qualité pour répondre aux attentes des Bretilliennes et des Bretilliens, notamment les moins favorisés et les plus fragiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *