- A la une, Au Conseil départemental, Communiqués -

ROCADE DE RENNES, MOBILITES ET ÉQUILIBRE DES TERRITOIRES : ON NE TRAITE PAS CES SUJETS COMPLEXES PAR DES POLÉMIQUES STÉRILES.

Lors de la session du Conseil départemental la semaine passée j’ai été amené à intervenir à la suite des propos du Vice-Président en charge des Routes et des Infrastructures.

La position exprimée, inadaptée sur la forme comme sur le fond, n’est ni la mienne, ni celle de la majorité départementale.

Depuis, les déclarations de toute nature s’enchaînent avec pourtant un point commun : aucune à ce jour ne fait avancer d’un pouce la résolution des problèmes, ceux d’aujourd’hui et ceux de demain.

Une éminente Sénatrice, Maire il y a peu encore d’une commune dont la mairie a pour siège un château, ne peut s’empêcher d’exprimer sa nostalgie d’une époque révolue, qu’il s’agisse des formes urbaines du développement des villes, ou des mobilités. La référence à des « douves infranchissables » reflète une inspiration quelque peu médiévale pour aborder les sujets en question.

D’autres font peu de cas des dizaines de milliers de Brétilliens qui doivent chaque jour emprunter la rocade pour des trajets domicile-travail, indispensables à l’ensemble du tissu économique local et en particulier aux entreprises et aux services métropolitains. Les problèmes posés ne sont pas des questions Renno-Rennaises mais concerne bien tous les habitants du territoire.

Engager un débat sur des sujets aussi complexes en réactivant un débat d’un autre âge, fondé sur la confrontation ville centre/périphérie/secteurs plus ruraux est totalement stérile. Nos concitoyens sont légitimement en droit d’attendre un plus grand esprit de responsabilités de la part des collectivités concernées et des pouvoirs publics dans leur ensemble.

Un élu, quel qu’il soit, ne peut se contenter de pointer l’existence de tel ou tel problème : il appartient à chacun d’apporter une contribution réaliste à la résolution des difficultés constatées.
Je le redis une nouvelle fois, l’existence d’une métropole dynamique et attractive est une chance pour notre département et pour toute notre Région.

Cet état de fait génère aussi, comme à Nantes, à Bordeaux, à Toulouse… des difficultés particulières, notamment sur le plan des mobilités et de l’environnement, qualité de l’air notamment.
Le Département reste, avec un réseau routier de plus de 4 700 kms, un acteur majeur de la question des mobilités et de l’équilibre des territoires, même si, depuis la loi NOTRe, il n’exerce plus cette compétence sur le territoire de la Métropole.

Nous avons engagé fin 2017 les réflexions prospectives « Infrastructures 2025 » et « Ille et Vilaine 2035 ». Par de-là les évolutions juridico-institutionnelles, le département demande à être pleinement associé aux réflexions et initiatives portées par les autres acteurs concernés, Etat et Métropole Rennaise notamment.

Ce que jugeront les habitants de l’ensemble du territoire, c’est notre capacité collective à apporter des solutions à leurs problèmes de vie quotidienne tout en préparant l’avenir, et en protégeant l’environnement qui est notre patrimoine commun, et celui des générations futures.

2 réponses à “ROCADE DE RENNES, MOBILITES ET ÉQUILIBRE DES TERRITOIRES : ON NE TRAITE PAS CES SUJETS COMPLEXES PAR DES POLÉMIQUES STÉRILES.

  1. Je suis assez d’accord pour regretter que le projet de déviation prévu entre la voie express Rennes Nantes et celle de Rennes Paris ait été abandonnée.
    Il me semble que seuls celles et ceux qui se rendent quotidiennement sur la métropole Rennaise en empruntant la voie express Nantes Rennes comprennent que l’intervention du Vice Président en charge des routes était juste.
    Toute vérité est bonne à dire, même si elle peut crisper certains élus de sa famille politique.

  2. Il faudrait régler le problème de la traversée de la ZI de la route de Lorient qui conçerne non seulement les Rennais et les habitants de la périphérie de Rennes mais aussi ceux du sud Bretagne et tous les touristes qui vont visiter ces départements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *