- Communiqués -

Séminaire de rentrée de la majorité départementale : une équipe mobilisée pour construire l’avenir du territoire bretillien

La majorité départementale s’est réunie à Liffré pour son séminaire de rentrée ce vendredi 13 septembre.  L’occasion notamment pour les élus de faire un point d’étape sur les dix engagements du projet de mandature 2016-2021 et d’échanger sur l’implication des citoyens dans les politiques publiques locales. 

Un point d’étape sur les 10 engagements prioritaires du mandat

Les élus ont profité de ce séminaire pour faire un point d’étape sur les 10 engagements du projet de mandature 2016-2021 : un exercice nécessaire pour réfléchir à de nouveaux enjeux et projets et répondre ainsi aux besoins futurs des Bretilliennes et Bretilliens et du territoire.

« Depuis 4 ans et demi,  notre majorité a réalisé un travail considérable. Nous avons, par exemple, lancé la construction de trois collèges, développé des logements adaptés pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées, alloué 72 millions d’euros à de nombreux projets bretilliens dans le cadre des contrats de territoire, modernisé le réseau des routes et des infrastructures… Je suis confiant quant à notre capacité à respecter les engagements pris pour un Département solidaire, innovant et éco-citoyen. Ce séminaire est une opportunité pour amorcer un travail de prospective et réfléchir à la continuité de nos politiques publiques en Ille-et-Vilaine. », indique Ludovic Coulombel, président du groupe Socialistes et Apparentés du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine.

Une réflexion autour de l’implication des citoyens dans les politiques publiques locales

Autre sujet phare de ce séminaire de rentrée : l’implication des citoyens dans les politiques publiques locales. Pour aborder les enjeux et perspectives liés à cette question d’actualité, les élus ont pris part à une table ronde thématique.

« Notre volonté était de profiter de ce séminaire pour évoquer la question de l’implication des citoyens dans les politiques publiques départementales, de dresser un état des lieux des dispositifs déjà existants sur notre territoire et d’ouvrir de nouvelles perspectives. La crise des Gilets Jaunes a révélé de réelles attentes citoyennes en la matière. Nous souhaitons engager une réflexion pour aller plus loin dans ce domaine. », explique Claudine David, Vice-présidente en charge de la citoyenneté, de la démocratie participative et des relations avec le monde combattant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *