- Communiqués -

Les décisions de la Commission Permanente du 9 décembre 2019

Lors de la commission permanente[1] du 9 décembre, les élus de la majorité départementale ont voté plus de 100 délibérations. Parmi elles, des décisions concrètes relatives au financement d’infrastructures dans le médico-social, à des projets d’Economie Sociale et Solidaire et aux Espaces Naturels Sensibles réaffirmant ainsi les engagements budgétaires pris par la majorité lors de la session plénière des 6 et 7 février 2019.

Des investissements importants pour les projets d’infrastructures médico-sociales

Les solidarités humaines sont au cœur de l’action de la majorité départementale. Ainsi, pour améliorer les conditions d’accueil des personnes âgées, plusieurs aides à la reconstruction et à la mise aux normes d’EHPAD ont été votées pour un montant total de 6 350 322 euros dans les trois années à venir. Ces investissements concernent les EHPAD de Saint-Thomas de Villeneuve à Bain-de-Bretagne, du Centre hospitalier de la Roche aux Fées à Janzé, de la Résidence de l’Yze à Corps-Nuds et de Sainte-Anne à Tinténiac.

En parallèle, les élus de la majorité départementale ont décidé d’apporter un soutien financier de 783 000 euros pour la reconstruction du foyer du Tertre. Il regroupera les foyers actuels du Tertre et de Beaulieu gérés par l’association Adapei 35 à Redon, engagée dans la défense des intérêts et l’accompagnement des personnes en situation de handicap et de leurs familles.  Pour répondre à l’évolution des besoins, notamment liés à la problématique du vieillissement des travailleurs d’ESAT, ce projet prévoit la création de 46 studios organisés sur un rez-de-chaussée et un étage.

Un soutien à six  projets d’Economie Sociale et Solidaire

Six initiatives relevant de l’Economie Sociale et Solidaire feront l’objet d’une aide financière d’un montant total de 83 000 euros. Concrètement, ces projets visent à :

  • Créer un service de restauration spécialisé cuisine du monde à Rennes en embauchant des personnes réfugiées afin de leur offrir un tremplin d’intégration sociale et professionnelle ;
  • expérimenter une légumerie destinée à alimenter des restaurations collectives dans le cadre de l’action « Territoire zéro chômeurs de longue durée » de Pipriac ;
  • créer un garage solidaire à Betton ;
  • co-construire, avec les habitants du quartier du Blosne, un centre de santé proposant des permanences de soins, un accompagnement social, des ateliers d’éducation à la santé et des groupes de parole ;
  • mettre en place une structure d’accompagnement à la reconstruction physique et psychologique des personnes ayant connu un cancer ou une maladie grave en leur proposant un tatouage thérapeutique qui vise à recouvrir une cicatrice ;
  • créer, sur le secteur de Redon, un habitat partagé adapté à l’accueil de jeunes adultes porteurs d’un handicap et développer les activités économiques leur permettant de s’insérer.

De nouveaux Espaces Naturels Sensibles

Un espace naturel protégé à moins de vingt minutes du domicile de chaque Bretillienne et Bretillien : c’est l’un des engagements forts de la majorité pour un Département solidaire, innovant et éco-citoyen. Aujourd’hui, 56 Espaces Naturels Sensibles sont ouverts au public. Ils témoignent de la diversité des milieux naturels en Ille-et-Vilaine et répondent à une charte stricte de préservation de la biodiversité. A l’occasion de la Commission Permanente du 9 décembre, de nouvelles conventions ont été actées pour la labellisation d’espaces naturels sensibles à Bédée, Montgermont et Muël.

« La préservation de la biodiversité est un enjeu planétaire. En 2019, trois quarts des espèces d’insectes ont disparu en Europe. La préservation de la faune et de la flore doit être un enjeu partagé par tous : pour cela, nous avons fait du développement des Espaces Naturels Sensibles l’une de nos priorités au cours du mandat. En parallèle, il est primordial de mener des actions de sensibilisation auprès des jeunes publics comme des moins jeunes. C’est pourquoi, nous nous sommes fixé l’objectif ambitieux que chaque Bretillienne et Bretillien ait accès à l’un de ces ENS à moins de 20 minutes de chez lui »

Marc Hervé, Conseiller départemental délégué à l’eau et aux espaces naturels sensibles (ENS).
Situé au cœur de la forêt de Brocéliande, l’étang de Paimpont est un espace naturel sensible départemental

[1] Emanation de l’assemblée départementale, la commission permanente se réunit une fois par mois pour délibérer au nom de l’assemblée. Elle est composée de l’ensemble des élus départementaux. Lors de cette commission, sont soumises au vote les décisions budgétaires relatives aux grandes orientations politiques prises en session plénière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *