Une contractualisation à marche forcée

- A la une, Au Conseil départemental, Prises de position -

Le Gouvernement a demandé aux grandes collectivités territoriales de contractualiser avec l’Etat sur l’évolution de leurs dépenses de fonctionnement. Le principe est simple, si nos dépenses évoluent de plus de 1.2% nous payons une pénalité. Cette pénalité qui sera égale à 75% du dépassement du seuil prévu est majorée pour atteindre 100% du dépassement si … Suite

Loi « asile et immigration » : un coup porté au droit et à la tradition d’asile dans notre pays.

- A la une, Communiqués, Prises de position - -

L’Assemblée nationale a adopté hier soir le projet de loi « asile et immigration » porté par le Gouvernement. Ce texte porte notamment des dispositions qui heurtent nos valeurs : – il double la durée de rétention dans les centres administratifs (CRA) des étrangers, même mineurs, qui passe de 45 à 90 jours ; – … Suite

La majorité départementale affirme son attachement aux services publics

- Communiqués, Prises de position, Solidarité Territoriale, Solidarités Humaines - , , , , -

Les principales organisations de fonctionnaires ont appelé à une grève unitaire ce 22 mars. Nous apportons notre soutien aux revendications relatives à la défense des services publics notamment de proximité. De nombreux services publics connaissent des difficultés récurrentes.               Dans la fonction publique hospitalière, un récent article du Monde rapporte que le manque criant de … Suite

- Au Conseil départemental, Prises de position - , -

J’intervenais au nom du groupe socialiste ce matin en ouverture de la session. Nous allons étudier des rapports importants sur la protection de l’enfance, le numérique dans les collèges ou encore le logement. J’ai rappelé l’importance de notre action dans tous ces domaines mais également exprimé mes réserves après les premières annonces et mesures du … Suite

La suffisance stupéfiante de M. Bachelier

- Prises de position -

Monsieur Bachelier excelle dans l’usage de la « novlangue » : plus il en dit moins on comprend où il veut en venir. Il défend dans un entretien à Ouest France la forte des baisses des contrats aidés. Les contrats aidés couteraient trop chers et ne serviraient à rien. Ils représentent 4.2 milliards d’euros dans le budget de … Suite